You are here:-, Blog, confiance en soi, développement personnel, gestion des émotions-Faire plaisir aux autres est un cadeau

Faire plaisir aux autres est un cadeau

Qui d’entre nous n’aime pas faire plaisir aux autres?

La saison des vacances au ski a commencé et j’entends assez peu de personnes vraiment contentes de partir au ski. Après la joie des premiers instants, de l’air frais que l’on respire, du bouquin que l’on arrive enfin à commencer au bar d’altitude, j’entends : « oh les vacances au ski, je passe mon temps à aller chercher les enfants et à les déposer » « au final je n’ai que deux heures pour moi »,  » mon chéri adore le ski, ce sont les meilleures vacances de l’année »,  « porter les skis des gamins avec les bâtons, un calvaire, j’en ai marre », « ces chaussures là! pfff », « j’ai pris 5 kg, je n’en peux plus de la raclette et des fondues », « je ne peux jamais skier une journée tranquille ».

Les vacances au ski, un clavaire? bien sûr que non!!! la vérité est comme toujours quelque part au milieu

Ca vous parle?

Nous aimons toutes faire plaisir aux autres, à notre partenaire, nos amis, nos enfants. Les vacances au ski illustrent assez bien le fait de faire plaisir aux autres tout en oubliant son propre plaisir – il y a beaucoup d’autres exemples dans notre vie de tous les jours. Il existe en effet un grand nombre de situations du quotidien, où nous faisons tellement plaisir aux autres que nous nous oublions.

Faire plaisir ne veut pas dire s’oublier

En faisant plaisir aux autres, nous oublions ce qui est important pour nous et ce qui nous fait réellement plaisir. Nous nous mettons dans un mode « sacrifice/victime ». Notre propre plaisir n’existe plus. Nous nous persuadons que nous répondons à un besoin et à une demande des autres.

D’autre part nous attendons des autres qu’ils soient absolument ravis, heureux ou contents. En effet puisque je me sacrifie et que je fais tout pour leurs faire plaisir, comment osent-ils ne pas être heureux et ne pas me remercier?

 

Faire plaisir: une responsabilité que l’on fait peser sur les autres?

Tout d’abord, les autres ne vous ont rien demandé ou si ils l’ont fait et que vous avez accepté, c’est votre choix et donc votre responsabilité. Par exemple, vous recevez des amis à dîner, vous vous pliez en quatre pour leurs faire plaisir, respecter les goûts et les contraintes alimentaires de chacun. Vous cuisinez toute la journée pour leurs faire plaisir. Le repas débute et vous avez à peine quelques compliments. Pire on ne vous remercie pas d’avoir cuisiné sans lactose pour faire plaisir à Géraldine, sans gluten pour Karine, sans viande pour Simon etc. Vous êtes tendue, énervée, déçue… Pour finir, la phrase fatidique arrive dans votre tête :  » De toute façon, c’est toujours pareil. Je fais attention à tout le monde et tout le monde s’en fout! quelle bande d’égoïstes. C’est terminé. »

Mais la vérité, c’est qu’ils ne vous ont rien demandé. Simon aurait pu manger les accompagnements mais pas la viande, Karine n’aurait pas pris de pain, de feuilleté ou de gâteau. A vouloir faire plaisir aux autres, vous vous êtes vous-même mise en attente de reconnaissance et vous avez passé une journée horrible à vous stresser.

 

Faire plaisir: qu’est ce qui est important?

Pour commencer, faire plaisir est un cadeau que vous vous faîtes. En abrégeant une journée de ski pour aller chercher vos enfants plus tôt, vous honorez votre sens de la famille, ou le fait d’être une maman qui a envie de faire plaisir à ses enfants ou qui a besoin de les voir. En cuisinant pour vos amis, vous honorez votre sens de l’amitié ou vous voulez que chacun se sente respecté et considéré, ou encore vous honorez votre sens de l’hospitalité.

Voilà quelles questions pour alimenter votre réflexion:

  • Qu’est ce qui est important pour vous quand vous faites plaisir à quelqu’un?
  • Qu’honorez-vous dans vos valeurs, quand vous faites plaisir à quelqu’un?
  • Qu’aimez-vous chez vous?
  • De quoi êtes vous reconnaissant?

 

L’exercice de la semaine

Pour travailler sur cette notion de faire plaisir, voici l’exercice de la semaine:

  1. Noter les situations où vous faites plaisir aux autres
  2. Qu’oubliez-vous d’important pour vous-même? Qu’est-ce qui vous manque?
  3. Qu’est-ce qui vous fait plaisir quand vous faîtes plaisir aux autres?
  4. Comment pourriez-vous faire plaisir aux autres tout en vous faisant plaisir? prenez une situation concrète!

 

Pour conclure, faire plaisir est un plaisir enrichissant. Or souvent nous nous oublions et faire plaisir devient un sacrifice que nous faisons peser sur les autres. Pourtant quand nous faisons plaisir, nous pouvons faire travailler nos ressources intrinsèques et muscler notre bonheur. Faire plaisir n’est ni un devoir, ni une obligation, c’est un choix que nous faisons et un cadeau que nous offrons. Ce cadeau nous l’offrons aux autres et bien plus à nous-même.

 

Photo by Alexiaa sim on Unsplash

About the Author:

Leave A Comment